La beauté de la chose

Envie de partagez vos créations ? Ce forum est là pour s'entraider entre artistes, qu'ils soient musiciens, écrivains, peintres ou tout autre forme d'art.


    Bribes de pensées...

    Partagez
    avatar
    Sark

    Messages : 69
    Date d'inscription : 31/10/2012

    Bribes de pensées...

    Message  Sark le Jeu 25 Juil - 0:26

    Bouffi(e)...
    Un mot assez laid en lui-même...J'ai rencontré une personne qui se disait un peu bouffie, mais je pense qu'elle ne le méritait pas; elle était harmonieuse comme la courbe d'un dauphin, sensuelle dans son essence de jeune femme épanouie, vivante comme peut l'être un passereau, fraîche comme une baie justeuse; je n'hésiterai pas à dire sincèrement qu'elle illustre et embellit la formule: elle avait de belles rondeurs aus sens le plus mélioratif.
    Voilà comment, parti d'un mot exprimant la laideur difforme, je m'interrogeais sur cette femme, aboutissant à un tableau charmant, nul argument (sauf pour quelqu'un ne comprennant pas la beauté qui réside dans le charisme et la vie) ne plaidant en sa défaveur.
    Je suis parti du laid, et cela m'a conduit vers le beau; coïncidence, ou réflexe humain...?

    En effet, cela m'a ensuite mené plus loin; qu'ai-je cherché en pensant à cela?
    Oh, bien sûr, au début je songeais à la discussion que j'avais eue, mais ensuite...? je me suis interrogé quant à la laideur, mais en prenant immédiatement le contrepied, c'est-à-dire en cherchant la beauté: comme si, par réflexe personnel -ou humain- j'avais fui la laideur au plus vite.
    C'est une chose à laquelle je n'avais jamais prêté attention, mais il me semble que ce comportement est en fait courant, et que les humains parlant de la laideur s'appuient d'abord sur la beauté, et évitent la laideur, même -et peut-être surtout- en la tournant en dérision...

    Cette réflexion m'a d'abord paru stérile, mais finalement, je pense que je vais la garder en mémoire, afin de mieux comprendre ma façon, notre façon, d'observer ce qui nous entoure;
    peut-être ne pensons-nous pas: "c'est laid" mais plutôt: "je ne trouve pas cela beau", cherchant à l'instar de notre société moderne,des choses et des gens rentrant dans les canons de la beauté.
    avatar
    Sark

    Messages : 69
    Date d'inscription : 31/10/2012

    Regard...

    Message  Sark le Mar 6 Aoû - 23:35

    Je te vois, bouche bée,
    Comme un pantin sénile,
    Et je t'entends déblatérer
    Un flot de mots inutiles.

    Chaque regard que je pose sur ton visage niais m'inspire le dégoût d'entrevoir ton esprit: tu n'es qu'un bavard, noyant toute pensée sous la légion futile de paroles malhabiles.
    J'ai envie de te hurler toute la haine que j'éprouve à la simple vision de l'être que tu dépeins, mais je sais malgré tout que nous sommes semblables.
    Sur la surface polie à laquelle je m'adresse danse un être stupide que j'aimerais voir disparaître.
    Sur le plat travaillé d'un plateau fait d'acier traîne la tête bovine de mon reflet.
    avatar
    Sark

    Messages : 69
    Date d'inscription : 31/10/2012

    Nomenclature

    Message  Sark le Mar 6 Aoû - 23:56

    Voici l'histoire d'un prénom et d'un surnom. Chaque fois que j'y pense, je me dis que les prénoms ont une histoire, tout autant que les surnoms, et m'est avis que chacune est aussi riche qu'un monde.

    L'histoire de ce prénom et du surnom associés commence par un sourire; chaud comme la terre brune aux parfums de bruyère et doux comme les herbes hautes d'un pré printanier. Ce sourire, éclatant, m'a transporté dans un bonheur qui évoquait la fraîcheur d'un bord de mer, la vie d"une forêt au printemps, la chaleur d'un souffle et le calme d'un champ de blé mûr caressé par a brise chaude d'un beau jour d'été.

    En un sourire j'étais rêveur, et la rêverie de ce moment m'effleure à chaque instant où je revis ce moment. A cet instant, j'étais loin de connaître l'ampleur du bien-être que j'allai bâtir autour de ce monde; même maintenant je ne cesse de m'émerveiller sur le lien entre mon bonheur et mon amie créé par cette rencontre.

    Après le sourire, ce fut le tour du prénom. Fort, vif, et dit naturellement, ce prénom me marqua. Le prénom, c'est le noyau d'un être; c'est un son qui se chante et roule comme une perle sur un flot de satin. La manière de se présenter modifie l'image que l'on va renvoyer: dit avec simplicité et bonté, ce prénom était implicitement signe de gentillesse. Peu importe l'endroit; prononcez votre nom naturellement, comme vous décririez votre caractère, et vous toucherez votre interlocuteur.
    Ici, c'était un nom prononcé amicalement: pas de mépris, de supériorité ou d'hypocrisie; du naturel tout simplement.

    Pas de confusion: personne, en se présentant, ne peut imaginer ce qui va suivre, mais j'ai pressenti qu'il n'y avait rien de mauvais: les jours suivants me donnèrent raison et me firent découvrir une amie précieuse.

    Tout ceci me mène à une chose: quels que soient l'apparence ou le nom de quelqu'un, ce qui compte, c'est l'histoire que l'on décide de bâtir avec cette personne; pour pouvoir être heureux en pensant à son prénom.

    Contenu sponsorisé

    Re: Bribes de pensées...

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 19:32